Guyane : Robinsonnades Amazoniennes

banniere-robinsonnades-amazoniennes

Extrait de notre magazine de bord Arc-En-Ciel n°73, Janvier/Février 2016.
La Guyane, enchâssée en Amérique du Sud entre le Suriname et le géant brésilien, reste un territoire mythique et méconnu.
Le seul département français où tourner le dos au Centre Spatial Guyanais de Kourou – unique porte européenne ouverte sur l’espace – nous conduit sans transition au coeur de la forêt amazonienne.
Rencontre, perchée ou au fil de l’eau, avec deux passionnés de nature : Lionel Collado, créateur du camp Canopée et Grégory Denies, à l’origine du Wapa Lodge. Deux approches différentes pour une même cause : « continuer de vous faire rêver, à travers l’amour de la forêt… ». 

visuel-guyane-robinsonnades-amazoniennes

(cliquez pour voir l’image en taille réelle)

Découvrez la Guyane

Le Camp Canopée

« Contourne le chablis par la droite, il y a trop de roches à bâbord du fleuve pour une pirogue chargée. Il va nous falloir mouiller les mollets pour passer ! », avertit Damien.

Cheveux au vent, le dos tanné de soleil sur lequel flotte un large tatouage du Che, lui et son acolyte ont entrepris de nous mener jusqu’au  camp Canopée, à près de deux heures de navigation où la vigilance se doit d’être constante, en cette saison sèche. Les eaux brunes du fleuve Kourou ont vu leur niveau baisser de plus quatre mètres, mais s’y reflète toujours une végétation luxuriante, peuplée de wapas rivières aux graines en forme de croissants de lune et fleurs roses et blanches mais aussi de mahos cigares, de palmiers waï, d’angéliques et de bois-cathédrale d’où sont suspendus les nids tressés en goutte d’eau des colonies de caciques cul-jaune.

Escortés par de farouches martins-pêcheurs à ventre roux de 40 cm, notre progression, remarquée par la faune environnante, se fait au chant des piauhau hurleurs – oiseaux emblématiques de la forêt amazonienne, qu’on appelle ici « paypayo » -, sous le regard des vautours urubu à tête jaune et même d’une rarissime harpie féroce : le plus grand et le plus puissant des rapaces d’Amérique latine. Au détour d’un ultime lacet, une loutre glisse furtivement sous les eaux à l’arrivée de notre pirogue, avant que nous n’entrevoyons le ponton du camp. Ici comme ailleurs, le fleuve est salvateur : par lui seul transitent toutes les denrées et le matériel nécessaires à notre vie dans le sous-bois.

fleuve-guyane-robinsonnades-amazoniennes

« Bienvenue au camp Canopée ! Votre carbet vous attend… à 10 m au-dessus de vos têtes ». Silhouette athlétique, chapeau et bermuda grèges comme tenue d’apparat, Lionel Collado jubile en observant les visages de ses convives émerveillés, car un des moments de partage qu’il affectionne tant commence maintenant.

« Canopée n’est pas un concept commercial, c’est ma vie que j’ouvre à tout un chacun », confie celui qui, à 20 ans, a décidé de partir pour le Venezuela avec un aller simple, pour y construire sa maison sur une des immenses falaises des plateaux tabulaires perdus au beau milieu de la forêt.
Le jeune homme, alors en profond désaccord avec les contraintes que la société humaine s’est elle-même créées – à la différence des autres espèces animales -, n’aspire toujours qu’à sa liberté retrouvée… dans les arbres.

Wapa Lodge

article-guyane-robinsonnades-amazoniennes

Télephone : 0694 28 18 28
E-mail : contact@wapalodge.com
Site internet : www.wapalodge.com
Tarifs : Séjour en formule « 2 jours 1 nuit » 210 € (par adulte en hamac), 105 € (moins de 12 ans).
Possibilité de dormir dans des carbets individuels (230 €) ou doubles (250 €).

Comment s’y rendre ?

  • 3 vols hebdomadaires au départ de Paris Orly Sud vers la Guyane (Cayenne).
  • Avec TGV AIR, se rendre en Guyane depuis la Province n’a jamais été aussi simple ! Retirez votre billet de train et carte d’embarquement à votre gare et rejoignez en TGV la gare la plus proche d’Orly : Massy TGV. Une navette gratuite TGV AIR assure votre transfert jusqu’à Orly Sud où un comptoir d’enregistrement TGV AIR dédié vous est réservé.
  • Informations et réservations au 0820 835 835 (0,12 €/min) sur www.aircaraibes.com ou auprès de votre agence de voyages.

 

Consultez le numéro 73 de votre magazine « Arc en ciel » sur www.aircaraibes.com, à bord de nos avions et dans les agences Air Caraïbes.

PARTAGER