Guyane : images grandeur nature

header-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature

Extrait de notre magazine de bord Arc-En-Ciel n°76, Juillet/Août 2016.
Grégory Gérault est reporter-photographe. Avec ses appareils photo en bandoulière, il parcourt le monde et ses merveilles. Toujours en partance pour ailleurs, il nous a rapporté de Guyane quelques images fortes et souvenirs émus, et nous invite à partager son voyage. Découvrez la faune et la flore guyanaises, le melting-pot culturel ainsi que le Centre Spatial Guyanais.

une-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature

(cliquez pour voir l’image en taille réelle)

La Guyane : un incroyable refuge de la faune sauvage

Entre le littoral battu par l’océan Atlantique et la forêt amazonienne, la Guyane constitue un territoire en très large partie sauvage qui fait le bonheur de centaines d’espèces plus ou moins rares et menacées. Dans ce catalogue malheureusement en pleine expansion, on trouvera en Guyane les magnifiques tortues marines (vertes, imbriquées ou olivâtres) qui viennent pondre sur les plages de l’ouest dans la réserve d’Awala-Yalimapo ou à l’est sur la presqu’île de Cayenne.

visuel-tortue-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature

Les marais de Kaw

Les marais de Kaw forment un écosystème singulier et ont été classés réserve naturelle en 1998. Avec près de 100 000 hectares, c’est la troisième plus grande de France. Dans ses méandres irrigués par la crique Angélique et la rivière de Kaw se déversent des torrents de pluie. Cette pluviométrie record s’explique par la présence du relief, la montagne de Kaw, bloquant les alizés.
Sur ce territoire entre terre, mer et rivière, la biodiversité explose. Paradis des oiseaux et ultime refuge des caïmans noirs, il se réveille chaque jour non pas au chant du coq, mais au cri des singes hurleurs. Le tapage est tonitruant !
Dans la journée, c’est en pirogue que les visiteurs sont invités à découvrir cet environnement extraordinaire. L’embarcation fend l’onde peu profonde et trace sa voie entre les graminées et les moucou-moucou. Ustensile indispensable, les jumelles permettent d’observer un élégant héron cocoï à la robe grise ou bien un drôle d’hurluberlu au vol maladroit, l’hoazin huppé… Lorsque la nuit arrive, la traque des caïmans est ouverte ! Elle se fait à la lampe torche afin de capter les yeux rouges des reptiles.

visuel-marais-de-kaw-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature

La forêt à perte de vue

Si la Guyane est couverte à 95% de forêts, il est rare d’en avoir une vue générale. Cette immense zone boisée reste dans sa très grande majorité impénétrable faute de voie de communication aménagée. Les fleuves sont ici, hormis les vols aériens, l’unique accès vers l’intérieur et les hauteurs sont donc hors de portée. Ce massif forestier gigantesque de 8 millions d’hectares de type « tropical humide » recèle une biodiversité exceptionnelle.
En 2013, une étude internationale a rassemblé les relevés faits par une centaine de chercheurs autour de la forêt amazonienne. Résultat : 390 milliards d’arbres de 16000 espèces différentes !

visuel-foret-a-vue-d-oeil-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature

Kaléidoscope et croisement de cultures

visuel-kaleidoscope-article-guyane-cayenne-images-grandeur-nature
La Guyane est un formidable creuset multiculturel : Guyanais d’origine africaine, amérindienne arawak, caraïbeou tupi-guarani, descendants des Chinois hakka, Hmong du Laos, Brésiliens, Surinamiens, Libanais, métropolitains… Au total, en 2016, on recense 255000 habitants concentrés surtout sur la bande côtière et qui parlent pour 60% créole avec une structure de la population particulièrement jeune puisque 49% ont moins de 25 ans.

 

Et la lumière fut dans le ciel Guyanais

Le Centre Spatial Guyanais est un des fleurons économiques de Guyane, mais aussi une magnifique infrastructure de haute technologie au rayonnement international. Profitant de sa situation très proche de l’équateur qui optimise la trajectoire des fusées, la base spatiale mise en service en 1968 a vu les succès d’Ariane. En 2015, ses douze tirs réussis (Ariane 5, Soyouz et Véga) prouvent l’excellence de ses équipes et installations, ainsi que l’impact économique du CSG puisqu’entre les emplois directs et induits, il compte pour 30 % de l’emploi salarié guyanais.

Voyagez vers la Guyane en profitant de nos promotions !

Consultez le numéro 76 de votre magazine « Arc en ciel » sur www.aircaraibes.com, à bord de nos avions et dans les agences Air Caraïbes.

PARTAGER